mercredi 22 août 2018

Permaculture: Culture des Pommes de terre sous paillis



Nous avons un petit jardin potager à la maison, où nous cultivons en permaculture.


 La permaculture est une méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes (par exemple des habitats humains et des systèmes agricoles, mais cela peut être appliqué à n'importe quel système) en s'inspirant de l'écologie naturelle (biomimétisme ou écomimétisme) et de la tradition. Elle n'est pas une méthode figée, mais un « mode d'action » qui prend en considération la biodiversité de chaque écosystème. Elle ambitionne une production agricole durable, très économe en énergie (autant en ce qui concerne le carburant que le travail manuel et mécanique) et respectueuse des êtres vivants et de leurs relations réciproques, tout en laissant à la nature « sauvage » le plus de place possible.  Source Wikipédia

En clair, Au lieu de travailler contre la nature et de vouloir la dompter, nous utilisons ses modes de fonctionnement pour en tirer le meilleur résultat pour nous et pour elle.

Nous ne sommes pas des pros du jardinage et nous manquons de temps pour faire les choses correctement, mais il y a une culture que nous ne ratons jamais:

C'EST CELLE DES POMMES DE TERRE !

Cette culture est d'une simplicité enfantine. 

Pas besoin de bêchage, de retourner la terre, de biner, de butter les pieds et même pas besoin d'arrosage! (en tout cas, dans le Pas de Calais, je n'ai jamais arrosé, malgré 2 mois de sécheresse)

La technique est très simple et se déroule à partir d'avril / mai:

1- Déterminez l'endroit où vous voulez cultiver vos PDT. Ce peut être un coin du potager, un bout de pelouse ou de mauvaises herbes (si c'est le cas, il suffira de les tondre au préalable). 

Bref, où vous voulez! 

Pas besoin de retourner la terre ou de désherber, les PDT sont un désherbant naturel, leurs racines puissantes aéreront le sol et le paillage empêchera la pousse de nouvelles mauvaises herbes.

2- Posez les PDT, à même le sol, tous les 30 cm en tous sens.
Attention c'est la partie la plus difficile 😆.


3- Recouvrez vos PDT avec vos tontes de pelouse, feuilles mortes... Le plus important c'est de recouvrir entièrement les plants.
Plus l'épaisseur de paillis sera importante, plus ils se développeront, moins ils souffrirons du manque d'eau et vos futures PDT ne verdiront pas à la lumière.
Donc recouvrez régulièrement vos tubercules sur toute la période de pousse.





4- Dès que les feuilles commencent à faner, c'est le moment de la récolte!! 
Si vous préférez les pommes de terre nouvelles, vous pouvez récolter un peu avant, cela dépend de la variété que vous planterez.
Pas besoin de bêche, vos mains suffiront:
Écartez le paillis et ramassez! C'est aussi simple que ça!!


Et voilà, une récolte facile et sans trop de travail, pour d'excellentes pommes de terre bio!!

Je n'ai pas pesé ma récolte, donc il est difficile pour moi de vous donner des chiffres exacts du rendement au m2, mais je peux dire, sans trop m'avancer, qu'il est excellent!! (la photo au-dessus est sans trucage)



Petit plus:
Après votre récolte, votre sol sera bien aéré et le paillis sera partiellement dégradé, profitez-en pour replanter d'autres légumes aussitôt 😉

Le plus facile, c'est de tester:
Vous avez des PDT (bio de préférence) qui commence à germer?
Posez-les à même le sol dans un coin du jardin, recouvrez-les avec vos tontes de pelouses et laissez la nature faire!!

La première fois que j'ai essayé, j'ai posé des plants au hasard, sur 2 m2, entre 2 arbustes, directement sur la pelouse et j'ai récolté plus de 30kg de pommes de terre, avec certains tubercules qui pesaient plus de 400g!

La nature est généreuse quand on la respecte!

Et vous?
Êtes-vous, comme moi,  un jardinier en herbe 
qui adore en faire le moins possible 
pour un maximum de résultat?
Laissez un petit commentaire, pour partager vos expériences (bonnes ou mauvaises).
Si cet article vous a plu, épinglez-le sur les réseaux sociaux 😉

2 commentaires:

  1. Bravo, c'est génial ! J'avais entendu parler de cette méthode, moi qui ai fait partie de la (vieille) génération qui retournait la terre à la bêche, buttait les pommes de terre et les récoltait, encore, à la bêche. Dos cassés garantis ! Quelle énergie perdue pour rien.. ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, effectivement c'est génial et ça marche!!
    Vous pourrez enfin déguster vos pommes de terre sans aucune douleur ;)

    RépondreSupprimer